Choix de lectures 2018-03-18T17:05:02+00:00

Recommandations bibliographiques

Couverture du livre d'Emily Kilpatrick, The Operas of Maurice Ravel

The Operas of Maurice Ravel, Emily Kilpatrick

La fine musicologue Emily Kilpatrick a publié un ouvrage important d’environ 300 pages sur L’Heure espagnole et L’Enfant et les Sortilèges : The Operas of Maurice Ravel, aux éditions Cambridge University Press. Disponible en anglais uniquement pour l’instant, il est possible de le commander sur Amazon ou sur le site de Cambridge University Press.

Les forêts de Ravel, Michel Bernard

Michel BERNARD, Les forêts de RAVEL (roman), La Table ronde (collection Vermillon), 2015

« … Quand le musicien leva la tête, il aperçut, à distance respectueuse du piano, debout dans l’entrée et sur les marches de l’escalier, une petite assistance attentive. Elle ne bougeait, ni n’applaudissait, peut-être dans l’espoir que le concert impromptu se prolongeât. Ils étaient ainsi quelques médecins, infirmiers et blessés valides, que la musique, passant portes et cloisons, avaient un à un silencieusement rassemblés. Ravel joua encore la mazurka en ré majeur, puis une pièce délicate et lente que personne n’identifia. Son doigt pressant la touche de la note ultime la fit longtemps résonner… »

Couverture du livre de Michel Bernard, Les fôrets de Ravel

Ce superbe et indispensable livre, rédigé par l’un des membres passionnés de notre association des Amis de Maurice Ravel, évoque librement et très poétiquement l’impact de la Grande Guerre sur Maurice Ravel, son acharnement à s’engager malgré son pacifisme, sa réforme et une première visite médicale à Bayonne le jugeant inapte au service en raison de sa fragile constitution (avec seulement 48 kilos, il lui en manquait 2 pour être enrôlé), sa déception de ne pas pouvoir servir dans l’aviation, sa joie de partir « là-bas » vers le front, son engagement comme conducteur de camions (il nommera sa camionnette Adélaïde, clin d’oeil à son ballet-orchestration des Valses nobles et sentimentales), son passage par Bar-le-Duc, Châlons-sur-Marne, Verdun, la Voie Sacrée, Chamouilley, etc., son extraordinaire lucidité et refus de la propagande, son indignation lorsque la « Ligue nationale pour la défense de la musique française » demanda son adhésion et l’interdiction d’exécution de toute musique allemande ou des pays ennemis sous droits d’auteur, la perte inconsolable de sa mère et le dur retour à la vie civile en 1917, les séjours à la Villa Le Fresne de Lyons-la-Forêt -résidence secondaire de la marraine de guerre de Maurice Ravel, mère de Roland-Manuel, élève et proche ami de Maurice Ravel- en Normandie pour y achever Le Tombeau de Couperin et l’orchestration des Tableaux d’une Exposition de Modest Moussorgsky, l’isolement à Lapras en Ardèche -maison d’André-Ferdinand Hérold- pour y composer La Valse, l’installation au Belvédère de Montfort-l’Amaury en janvier 1921, les lectures de Ravel et en particulier la découverte émerveillée du Grand Meaulnes d’Alain-Fournier, la nature, les oiseaux dont il note le chant y compris avec le bruit de fond des bombardements, etc, etc… L’un des passages les plus émouvants du livre est sans aucun doute celui où, en pleine guerre, Maurice Ravel redécouvre le plaisir de la Musique au château des Monthairons où stationne alors l’Ambulance 13 à laquelle le musicien est affecté : le « conducteur Ravel » ne peut résister à la tentation d’essayer un piano Érard qui se trouvait là et sur lequel il joue spontanément du Chopin, un de ses compositeurs de prédilection… Pour rédiger son livre, Michel Bernard, originaire de Bar-le-Duc, s’est un peu documenté mais s’est surtout beaucoup imprégné des divers lieux où séjourna et résida Maurice Ravel…

Ravel-Fargue, sous la direction de Jean Alain Joubert

Ravel-Fargue, sous la direction de Jean Alain JOUBERT, Montrem, Les Amis de la Musique Française, novembre 2013.

Le sommaire est le suivant :

  • Jean Alain JOUBERT, « Une même famille : Fargue et Ravel », p. 5-6.
  • Léon-Paul FARGUE, « Autour de Ravel », p. 7-8. (réédition du texte paru dans l’ouvrage collectif publié aux éditions du Tambourinaire en janvier 1939 pour le 1er anniversaire de la disparition de Ravel)
  • Laurent DE FREITAS, « Le merveilleux chez Fargue -ou la poésie du coeur », p. 9-11.
  • Philippe MALHAIRE, « Léon-Paul Fargue vu par Maurice Ravel », p. 12-16.
  • Lionel PONS, « Le sentiment musical dans l’écriture chez Léon-Paul Fargue », p. 17-22.
  • Lionel PONS, « Les Sortilèges de l’enfant ou Ravel face à lui-même », p. 23-25.
  • Jean-Alain JOUBERT, « L’école buissonnière », p. 27-43.
Couverture de l'ouvrage collectif Ravel-Fargue, sous la direction Jean Alain Joubert

Serge Diaghilev L’art, la musique et la danse. Lettres, écrits, entretiens

Serge de DIAGHILEV, L’art, la musique et la danse. Lettres, écrits, entretiens, édité par Jean-Michel Nectoux, Ilia Samoïlovitch Zilberstein et Vladimir Alexeïevitch Samkov traduction du russe au français par Françoise Burgun et Marina Cheptiski, Paris, Vrin (MusicologieS)-INHA-Centre National de la Danse, 2013 (publié avec le soutien de la Fondation d’Entreprise La Poste)

Dans cet ouvrage indispensable, très richement illustré, publié à partir de l’édition russe parue à Moscou en 1982, on retrouve notamment les échanges tendus par voie de presse entre Maurice Ravel et Serge de Diaghilev en juin 1914 concernant les représentations londoniennes de Daphnis et Chloé… On peut lire à propos de ce livre l’entretien de Nathalie Jungerman avec Jean-Michel Nectoux (Florilettres, avril 2013) ou le compte-rendu dans le même numéro. À noter également le compte-rendu de Bertrand Dermoncourt, « Somme. Cela valait la peine d’attendre »  (Classica, n°163, juin 2014, p. 134).

Regards en arrièreAlexandre TANSMAN

Alexandre TANSMAN, Regards en arrière : Itinéraire d’un musicien cosmopolite au XXe siècle, éditions AEDAM MUSICAE, 2013, 544 pages. Ont paru les mémoires du compositeur Alexandre Tansman (1897-1986), éditées par le musicologue Cédric Segond-Genovesi, avec le concours de Mireille Tansman-Zanuttini et Marianne Tansman-Zanuttini, les deux filles de « Sacha » Tansman (toutes deux membres des Amis de Maurice Ravel), mémoires qui avaient été présentées en avant première lors d’un concert-conférence le 25 septembre 2012 à la Bibliothèque Polonaise de Paris (avec le concours du brillant pianiste David Bismuth). L’achat est disponible par le biais du site internet de l’éditeur Aedam Musicae.

Cet ouvrage est une mine d’informations incroyable que tout mélomane se doit de lire, pas uniquement en raison du lien amical qui unissait Maurice Ravel à Alexandre Tansman ni de l’aide apportée par Maurice Ravel à son cadet lors de ses débuts de compositeur à Paris. On pourra notamment lire les compte-rendus suivant :

  • Jean-Charles Hoffelé, Diapason, n°613, mai 2013, p. 151 ;
  • Stéphane Friédérich, « Mémoires. Un compositeur libre », CLASSICA, n°152, mai 2013, p. 132 ;
  • Sylviane Falcinelli, Euterpe (la revue musicale), n°23, septembre 2013, p. 30-31. (revue de l’association des Amis de la Musique Française) ;
  • Federico Lazzaro, Revue de musicologie [Société Française de Musicologie], 99/1, 2013, p. 189-192.

À noter que depuis septembre 2012, un site officiel Alexandre Tansman a vu le jour et qu’il est possible d’adhérer à l’association des Amis d’Alexandre Tansman.

Poulenc, Hervé Lacombe

Hervé LACOMBE, Poulenc, Paris, Fayard, 2013, 1104 p. (ouvrage couronné du Grand Prix des Muses 2014 décerné par l’ACDA et du Prix Pelléas 2014)

Un an après la parution du précieux volume de textes de Francis Poulenc, J’écris ce qui me chante, édité par Nicolas Southon, un nouvel opus très important sur le plan scientifique consacré à Francis Poulenc voit le jour aux éditions Fayard l’année du cinquantenaire de la disparition de l’auteur de la Voix humaine. Il est possible de consulter une vidéo d’Hervé Lacombe à propos de Francis Poulenc à l’occasion de la sortie du livre ou d’écouter une rencontre avec Hervé Lacombe à écouter en podcast sur qobuz. Enfin, un compte-rendu de Pierre Massé est disponible : Pierre MASSÉ, « Monographie. Poulenc en vrai », CLASSICA, n°152, mai 2013, p. 132.

Béla Bartók, Claire Delamarche

Claire DELAMARCHE (musicologue, de l’Orchestre National de Lyon), Béla Bartók, Paris, Fayard, 2012.

Ouvrage remarquable et indispensable qui a valu à son auteur le Prix des Muses 2013 de la meilleure Biographie. Voir à ce sujet la vidéo de la cérémonie d’annonce du palmarès le 26 février 2013 à la Fondation Singer-Polignac.

Allegro appassionato, Jean Wiéner

Jean WIÉNER, Allegro appassionato, Paris, Fayard, 2012, préface du pianiste Alexandre THARAUD

Réédition d’un ouvrage passionnant, paru pour la première fois en 1978, sur la vie musicale à Paris par l’un des principaux artisans des soirées mémorables du bar-restaurant mythique Le Bœuf sur le Toit avec Clément Doucet, Jean Cocteau, etc. Cette édition est enrichie de documents iconographiques fort bien venus : photographies, programmes de concert, dessins, caricatures, etc. À voir sur le site de l’éditeur.

Misia, Reine de Paris, sous la direction de Guy Cogeval et Isabelle Cahn

Catalogue illustré en couleurs de l’exposition : Misia, Reine de Paris, Guy Cogeval et Isabelle Cahn (sous la direction de), Paris, Gallimard-Musée d’Orsay, 2012. L’ouvrage, composé de 130 illustrations, est à se procurer directement à la librairie du Musée d’Orsay ou au Musée Bonnard du Cannet. Voir la page archivée du blog des Amis de Maurice Ravel consacrée à la brève présentation de cette exposition.

Debussy. La musique et les arts, sous la direction de Guy Cogeval, Jean-Michel Nectoux et Xavier Rey

Catalogue illustré en couleurs de l’exposition : Debussy. La musique et les arts, Paris, Musée d’Orsay-Skira-Flammarion, Guy Cogeval, Jean-Michel Nectoux et Xavier Rey (sous la direction de), 2012. Ce superbe catalogue est publié à l’occasion de l’exposition qui s’est tenue au Musée de l’Orangerie du 22 février au 11 juin 2012. Il est disponible notamment aux librairies du Musée de l’Orangerie et du Musée d’orsay.

Revue Musicale de Suisse Romande n°1

Dans le n°1 de mars 2012 de la 65e année de la Revue Musicale de Suisse Romande, Jean-François Monnard, chef d’orchestre, directeur d’une nouvelle édition critique des œuvres symphoniques de Ravel aux éditions Breitkopf & Härtel, signe un article illustré intitulé « Les séjours de Maurice Ravel en Suisse », p. 4-17. Celui-ci comporte 8 illustrations, dont 6 portraits de Maurice Ravel et une liste des premières auditions par l’Orchestre de la Suisse Romande.

Pour se procurer ce numéro de la revue, au prix de 13 francs suisses, il suffit de s’adresser à son rédacteur en chef, Vincent Arlettaz, à l’adresse mail figurant sur ce lien.